Laissez nos gouvernements vous aider à payer les études de vos enfants!

Est-ce que c’est important à vos yeux de payer en partie ou en totalité les études post-secondaires de vos enfants? Si la réponse est oui, je vous conseille fortement d'ouvrir un Régime enregistré d’épargne-études (REEE). Ce sera un des meilleurs outils d’épargne pour vous aider. Grâce à ce type de compte, vous pouvez mettre de l’argent de côté et tous vos gains pendant que votre argent s'accumule dans le REEE sont à l'abri de l'impôt. Le gouvernement fédéral et provincial versent des subventions pour chaque dollar que vous avez investi.




Subventions généreuses = effet de levier très intéressant

Connaissez-vous beaucoup de placement qui vous donne 30% de gain dès le départ au minimum. C’est la principale raison qui fait que le REEE est un incontournable si vous avez des jeunes enfants. Le gouvernement du Canada donne 20% sur vos économies dans ce type de compte et même plus si votre revenu familial est peu élevé et le gouvernement du Québec rajoute 10% sur votre épargne dans le REEE. Mon conseil, c’est d’en profiter dès la naissance de votre enfant. Le maximum que vous pouvez investir pour avoir toutes les subventions auxquelles vous avez droit pour une année, c’est 2500$ par année par enfant ce qui vous donne au minimum 750$ en subventions. Durant toute la durée de vie du régime le maximum que vous pouvez recevoir est 10 800$ par enfant (7200$ du Canada et 3600$ du Québec). Je ne sais pas pour vous mais moi je trouve ça très intéressant. Profiter de ces mesures en place, c'est selon moi un moyen de ne pas laisser d'argent sur la table.


Pour ajouter à cela, les familles à très faible revenu reçoivent encore plus d'aide du gouvernement à titre de subventions. Le gouvernement fédéral pourrait vous aider même si vous n’avez pas les moyens d’épargner dans le REEE. Cette subvention est connue sous le nom de Bon d’études canadien (BEC). Selon votre revenu familial, vous pourriez recevoir 500$ par enfant la première année et 100$ les années suivantes sans mettre un seul sous dans le compte. Le maximum donné par cette subvention est de 2000$ par enfant. Si votre famille se qualifie, c’est évident que vous devriez ouvrir un REEE pour chacun de vos enfants et ce, le plus tôt possible.


Retrait du REEE : pas mal plus simple que vous le pensez

Dès l’année où au 31 décembre votre enfant atteint l’âge de 17 ans, vous ne recevez plus de subventions lorsque vous mettait de l’argent dans le régime enregistré d’épargne-études. Le scénario le plus courant, c’est de demander le premier retrait lorsque votre enfant est inscrit à temps plein à un programme d’études post-secondaires (Cégep, DEP ou université). Habituellement, le premier retrait maximal permis lors de la première session d’études à temps plein est de 5000$. Par la suite, lorsque votre enfant poursuit à la deuxième session, aucune limite n’est imposée.

Au moment du retrait, l’impôt à payer est alors au nom de l’enfant qui est étudiant. Votre enfant doit ajouter à ses revenus imposables la portion des subventions et des gains réalisés dans le placement de son REEE. Dans la majorité des cas, la facture d’impôts est minime ou nulle puisqu’en étant étudiant à temps plein, généralement ses revenus déclarés devraient être plutôt faibles.


Réflexe à avoir si notre enfant ne pousuit pas ses études


1. Attitude gagnante à adopter, la patience. Le REEE a une durée de vie maximale de 35 ans! Votre enfant a encore plusieurs années avant de trouver la voie qu’il veut suivre et les chances qu’il reprenne ses études entre temps peuvent être assez bonnes. C’est pour cette raison, qu’il vaut mieux attendre avant de prendre une décision que l’on peut regretter.


2. Un autre choix à envisager transfert dans le compte de son frère ou sa sœur est permis et ce, même en conservant les subventions versées si elles ne sont pas maximisées. Si votre plus jeune a davantage de motivation à poursuivre des études supérieures, c’est une excellente option à choisir.


3. Finalement, vous pouvez tout de même récupérer votre argent et les gains réalisés au fil des années sous certaines conditions. Si vous avez des cotisations REER inutilisées, aucun impôt à payer lors du transfert de vos économies du REEE vers votre REER.



Ce qui me distingue des autres fournisseurs de REEE, c'est la flexibilité dans le choix de vos placements et vos stratégies d’épargne C’est pourquoi l'accès à un professionnel indépendant comme moi, ça comporte des avantages pour bâtir le portefeuille de placements qui convient à votre profil.


Honnêtement, le REEE gagne à être mieux compris parce qu’il donne des avantages sans égal et c’est une mesure du gouvernement qui a pour but d’encourager l’éducation des citoyens de demain en donnant des généreuses subventions. Moi, 30% de rendement, je prends ça n’importe quand et vous?

23 vues
4875 Boul. Métropolitain Est, St-Léonard, Qc, H1R3J2
514-918-4565
  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône